L'inconnu

Assassin’s Creed Brotherhood, retour vers le futur du passé

Jeux vidéo
Par Az'Tech, le 15 novembre 2010 3
Autre évènement, autre éditeur, autre univers... mais même attente ! À peine remis de CoD Black Ops et de ses bugs bien craignos, voici que la série Assassin's Creed s'offre un troisième opus qui s'annonce grandiose. Intitulée Brotherhood (comprenez par là "Confrérie"... Ne me remerciez pas), cette nouvelle œuvre vidéoludique d'Ubisoft exploite une fois de plus l'histoire très particulière de Desmond Miles et de ses ancêtres experts en meurtres discrets. Si vous avez aimé le beau Florentin encapuchonné et ses péripéties à travers l'Italie, alors ce nouveau volet devrait vous ravir ; oui, Brotherhood signe le retour en fanfare d'Ezio Auditore, et c'est tant mieux !

Tous les chemins mènent à Rome

Suite directe de Assassin's Creed II, AC Brotherhood nous propose d'incarner une nouvelle fois l'ami Ezio, là où celui-ci s'était arrêté... Autrement dit en pleine ville de Rome ! Oh joie ! Afin de conserver une certaine cohérence dans l'histoire, un petit film animé précèdera d'ailleurs la sortie du soft tant attendu le 16 novembre : Assassin's Creed Ascendance. De quoi assurer une transition intelligible entre AC II et ACB, et nous mettre proprement l'eau à la bouche avant de pouvoir trancher quelques gosiers !  On est comme ça nous !

Un scénario au poil

Sa vengeance accomplie, notre héros se voit contraint de fuir la capitale avec son oncle Mario pour regagner sa confortable villa de Monteriggioni. Alors que Mr Auditore se paye du bon temps en charmante compagnie et célèbre sa victoire comme il se doit, sa petite bourgade est assiégée par une armée de templiers à la recherche de sang frais. C'est quand-même pas d'bol ! On peut plus assassiner tranquille sans se faire enquiquiner ! Mais réjouissez-vous amis gamers, cette attaque en traître est l'occasion pour vous de jouer les Serious Sam en culotte courte : emparez-vous du canon mis à disposition par l'Oncle et adonnez-vous à une bonne vieille destruction en règle des tours de siège qui tentent de vous faire passer de vie à trépas. Obligé de fuir une fois de plus, le Florentin de naissance grimpe sur son cheval et de galope à bride abattue vers Rome (tiens donc !). Éliminer Rodrigo Borgia et libérer la cité de son joug tyrannique est désormais votre seul objectif... ou presque.

Be-aggressive, be-be agressive !

Mais laissons là l'aspect scénaristique (je ne voudrais pas spoiler... ah, c'est déjà fait ?) pour nous concentrer sur les multiples possibilités offertes par cette dernière mouture. Gameplay et système de combat plus dynamiques (l'assassin peut chevaucher en ville, attaque plus rapidement grâce à un système d'enchaînement, et se fait plus discret encore via un système de filature), recrutement d'assassins pour former un collectif de joyeux drilles dans le but de mettre à bât gouvernement et soldats du Pape, ennemis plus intelligents (?) et plus réactifs, mode entraînement comptant plusieurs sortes de défis... même Desmond a droit à ses propres phases de plateformes ! Il sera bien évidemment toujours question de se faufiler dans les ruelles, d'escalader les façades et de tuer sans être vu... dans la mesure du possible.

Mais revenons à notre bien-aimée confrérie d'assassins : loin d'être anecdotique, cette guilde de meurtriers professionnels exigera un certaine implication de la part du joueur. Pour constituer sa petite équipe personnelle, il vous faudra sauver des vies, détruire les tours du Pape pour libérer chaque quartier de Rome, "gérer" vos acolytes chèrement acquis -assignation de missions à travers l'Europe, amélioration des caractéristiques, etc.-, sans compter les diverses missions annexes proposées au fil du jeu (donjons, trésors, assassinats, etc.). Bref, y a du boulot ! En contrepartie, vos confrères pourront vos prêter main forte en cas d'agression massive contre votre petite personne, et de nouvelles armes font leur apparition (arbalètes, pistolets, etc.).

À savourer en multijoueur... surtout ?

Si le mode solo jouit d'un intérêt indéniable, Assassin's Creed Brotherhood prend une toute autre dimension en multijoueur. Outre les missions en coopération, ce dernier mode jeu promet d'amusantes parties de chasse à l'homme en ligne. Le principe : évoluer en toute discrétion afin de dénicher et assassiner en bonne et due forme sa pauvre victime. Là où ça se corse, c'est que d'autres petits malins sont à vos trousses (vous êtes donc systématiquement à la fois chasseur et chassé) et que votre proie peut se défendre afin d'échapper à vos lames affutées. Chaque joueur bénéficie également de capacités secondaires et d'un attirail plutôt sympathique. Que c'est intéressant. On a hâte de tester tout ça bon sang de bois !

Sortie en grande pompe le 18 novembre !

Et voui, chez Info Tech on aime les bons jeux ! Et Assassin's Creed Brotherhood a semble-t-il tout pour plaire : mode solo aux petits oignons, atmosphère Renaissance italienne au rendez-vous (il ne pouvait en être autrement me direz-vous), Rome gigantesque, mode multijoueur plein de promesses... Ce 3ème opus secoue depuis plusieurs semaines déjà la sphère vidéoludique mondiale, et on comprend pourquoi !

Fiche Technique

Assassin's Creed Brotherhood Type de jeu : Action / Infiltration Support : Xbox 360, Playstation 3, PC (début 2011) Éditeur : Ubisoft Studio de développement : Ubisoft Montréal Date de sortie en France : 18 novembre 2010 Configuration minimale (PC) : Windows XP / Vista / 7, processeur Intel Core 2 Duo 2,6 GHZ ou AMD Athlon 64 X2 3800+, 2Go de RAM et 8Go d'espace libre sur le disque dur, carte vidéo 256Mo compatible DirectX 10.0 ou 9.0 avec support shaders 3.0, NVidia GeForce  6800 / ATI Radeon X1950, carte son compatible DirectX 9.0 ou 10.0.

Ce qu'en pensent les gens !   (3)

  1. anonymous
    16 Nov 2010, 03h00

    Un bien article de récap qui tombe à pic ! Vivement le 18 Grin

  2. anonymous
    16 Nov 2010, 09h19

    Bravo pour cet article !

  3. anonymous
    02 Mai 2011, 16h32

    très bon article, pour un très très bon jeu !

Quelque chose à ajouter ?

Ton adresse email ne sera pas affichée sur le site ! Les champs suivis d'un * sont obligatoires Wink

©2011 1fotech Krew ! Kawabunga !