L'inconnu

Cooler Master Xornet : notre test à petit prix

Tests
Par Hyeno, le 10 juillet 2012 0
cooler master xornet Cooler Master a décidé de faire plaisir aux petits joueurs, ceux qui veulent détruire ranger définitivement leur souris à boule dans un placard sans se ruiner. Car si le marché regorge de mulots affichés à des tarifs flirtant avec la centaine d'euros, peu peuvent se targuer de posséder un prix attractif et une qualité de fabrication honnête.

Une souris low-cost …

Une fois sortie de sa boîte, la Xornet s’offre à nous. À peine s’est-elle extirpée de sa prison de carton que l’on constate une forme courte et large plutôt perturbante, ainsi qu’un design un peu « cheap » qui nous a rapidement fait frémir. Copie quasi-conforme de la Spawn, cette souris est tout d’abord synonyme de retour au capteur optique pour Cooler Master. Ce dernier serait en fait plus fiable et (légèrement) plus précis que nos bons vieux capteurs lasers. Un retour aux sources entamé par plusieurs firmes qui désormais militent pour ce type de technologies. Comme quoi, la mode est un éternel recommencement.

... à la forme étrange ...

Le dessus de la souris est plutôt arrondi, laissant apparaitre deux touches permettant le changement de DPI à la volée, une molette finement crantée et les deux clics habituels. Le côté gauche dévoile deux bitoniaux réservés au pouce, plutôt bien placés. La bordure droite est quant à elle réservée aux doigts avec une courbure proéminente permettant d’y placer confortablement l’annulaire et/ou l’auriculaire. Version « low-cost » oblige, le câble n’est pas tressé et se termine par un port USB non-plaqué. Il n’y a pas de petites économies.

… aux caractéristiques honorables …

Côté caractéristiques techniques, la Xornet offre des prestations honorables compte tenu de son prix de vente. Ainsi, le capteur optique est ajustable à la volée pouvant passer de 500 à 1000 ou 2000 DPI, le temps de réaction est très court (1 ms), les touches micro-switches OMRON sont censées résister à plus de 5 millions de cycles et le taux de transfert est de 1000 Hz.
Cependant, Cooler Master n’a pas cru bon d’intégrer des pilotes permettant de la faire tourner sur un logiciel de configuration.

… pour une prise en main en Claw Grip

Comme nous vous l’annoncions quelques lignes plus haut, la Xornet est courte. Très courte. Sa forme peut alors perturber légèrement le joueur pendant les premières minutes de jeu. Heureusement pour les néophytes, Cooler Master l’annonce en amont : cette souris est idéale pour la prise en main du bout des doigts, appelée dans le milieu des PGM qui se la pètent le Claw Grip. Ainsi, lorsqu’on pose la paume de sa mimine contre la paroi délicate de la Xornet, la prise est particulièrement désagréable. Cependant, une fois en mode Claw Grip, la paume légèrement surélevée et les doigts pliés, elle s’avère relativement confortable. Les switches OMRON sont particulièrement bons, voire excellents. Le « clic » est franc et précis, permettant ainsi une frappe assurée. Les touches latérales tombent plutôt bien sous le pouce et celles situées sur le dessus sont facilement accessibles même si elles nécessiteront de relever la main pour les atteindre.  La glisse, assurée par deux gros patins en téflon, est rapide, lisse et nette. Que du bon en somme. Du côté du capteur optique, nous n’avons rencontré aucun problème que ce soit en jeu ou en bureautique (traitement de texte, internet, retouche photo, montage …). Les frags s’enchaînent sans crier gare, les sorts s’envoient sur nos ennemis avec précision et nos unités sont gérées avec poigne. Seul petit point noir, la molette s’avère timide et parfois approximative. Rien de bien méchant cependant. De manière plus globale, après plusieurs heures de jeu, la Xornet s'avère dotée d'une finition très respectable et d'une fiabilité honnête.
Points forts
  • Le prix (environ 20€),
  • Qualité du capteur,
  • Glisse quasi-parfaite,
  • Rapport qualité/prix
Points faibles
  • Une prise perturbante,
  • Pas de logiciel de configuration.

La lecture c'est pas ton truc ? Résumé pour toi...

Vous l’aurez compris, Cooler Master nous a concocté une bonne petite souris. Grâce à un ratio qualité/prix indétrônable, les joueurs les plus économes pourront enfin s’éclater avec un mulot de qualité vendu à une vingtaine d’euros dans le commerce. Alors pourquoi s'en priver ? Évidemment, certains gamers diront que l’absence de logiciel, le capteur limité à 2000 DPI et la molette un peu faiblarde auront raison d'elle. Mais après tout, il en faut pour tout le monde, non ?

Quelque chose à ajouter ?

Ton adresse email ne sera pas affichée sur le site ! Les champs suivis d'un * sont obligatoires Wink

©2011 1fotech Krew ! Kawabunga !