L'inconnu

GAME, plus de détails sur la fermeture des 15 magasins français

Jeux vidéo
Par lapin, le 13 août 2012 0
game magasin Qu'il est difficile de subsister dans un monde en perpétuelle évolution, où l'avenir se tourne de plus en plus vers des loisirs dématérialisés, où les acheteurs se montrent de plus en plus regardant sur les prix et où les frontières et le marché s'ouvrent à l'import. Qu'il est difficile de subsister dans le monde du jeu vidéo. Depuis de mois, voire des années, la chaîne GAME s'engouffre dans un malaise de plus en plus palpable. Alors que les branches anglaises et espagnoles du groupe montraient des signes de faiblesse dès 2010, c'est désormais au tour de GAME France d'en faire de même. Au menu ? 15 boutiques ont été fermées ce week-end, principalement en province. Alors que les clients sont encore abasourdis par cette décision radicale (on nous avait annoncé il y a plusieurs mois que la branche française du groupe ne craignait rien), a réussi a recueillir le témoignage d'un responsable adjoint d'une boutique.
"L'annonce de ces 15 fermetures nous a été communiquée en interne il y a une semaine maintenant. Par un mail tout d'abord, puis via une réunion téléphonique avec les responsables régionaux. On nous a précisé "15 boutiques ferment maintenant, mais ne vous inquiétez pas." Vous comprendrez que c'est forcément compliqué de rester serein, d'autant que les problèmes remontent à des années maintenant ..." "Les magasins touchés sont pour le moment tous des enseignes situées en province. On retrouve des boutiques à Nancy, Reims ou Amiens par exemple. Il s'agissait de lieux de vente sur lesquels les pertes étaient trop fortes. Je précise queles employés ont tous reçu une des propositions de reclassement dans d'autres boutiques GAME. Il ne s'agit pas de licenciement secs, mais cela obligera les employés à déménager ce qui n'est pas évident ..."
Alors que le marché évolue radicalement depuis plusieurs mois, mettant au bord du gouffre plusieurs boutiques physiques, un nouveau système informatique visiblement déficient a enfoncé les magasins dans la crise.
"Ce logiciel fonctionnait mal. Nous avons dû nous transformer en techniciens informatiques pendant de longues semaines. Du temps que nous ne pouvions plus consacrer à nos clients. Il faut bien comprendre que, certains jours, nous ne pouvions même pas encaisser. Impossible de déstocker. Soit on demandait à nos clients de repasser, soit on leur proposait de payer en liquide. Cela a forcément eu des répercussions sur les ventes en magasins et entraîné des tensions en boutique. Une vraie galère morale pour les équipes. L'inspection du travail l'a même souligné dernièrement ..." "En interne, on nous a fait passer la consigne de minimiser l'importance de ces fermetures. Mais nous sentons bien que ce n'est probablement pas fini. Actuellement, on enregistre près de 20 démissions par mois pour un millier d'employés. Le problème est profond."
Attendons maintenant la réaction du groupe à cette crise qui n'en finit pas ...

Quelque chose à ajouter ?

Ton adresse email ne sera pas affichée sur le site ! Les champs suivis d'un * sont obligatoires Wink

©2011 1fotech Krew ! Kawabunga !