L'inconnu

Le permis à points arrive sur les réseaux sociaux chinois

Web 4.0
Par lapin, le 29 mai 2012 4
twitter permis a points Le Twitter chinois, Weibo, vient de modifier les conditions d'utilisation de sa plateforme de microblogging pour y introduire ... un permis à points. Fort de ses 300 millions de comptes, la firme veut stopper l'expansion de rumeurs sur la toile chinoise, déjà très fortement "encadrée" (pour ne pas dire censurée). Ainsi, chaque utilisateur se verra créditer de 80 points qui pourront être retirés si ce dernier répand des rumeurs, porte atteinte à l'ordre public ou s'il révèle des secrets de la nation. Une fois arrivé à zéro, le compte de l'utilisateur sera tout simplement fermé. En revanche, sa "bonne conduite" sera récompensée s'il prend part à des "activités promotionnelles" non précisées pour le moment. Ce n'est évidement pas la première fois que le pays tente de "contrôler" la sphère 2.0 : censure de certaines recherches internet ou certains sites, obligation d'entrer ses vrais nom/prénom sur les réseaux sociaux ou informations surveillées et modérées, la Chine ne voit pas d'un très bon oeil l’ascension des plateformes sociales au sein de ses frontières. On se demande bien pourquoi ...

Ce qu'en pensent les gens !   (4)

  1. anonymous
    Izzy
    29 Mai 2012, 15h33

    pas con comme idée

  2. anonymous
    29 Mai 2012, 16h45

    Certains réseaux sociaux devraient s’inspirer de ça, et par la même occasion se partager leur blacklist pour permettre de bloquer tous ces parasites Wink

  3. anonymous
    29 Mai 2012, 18h14

    Idée très intéressante, dommage que l’on a pas ça sur facebook et notre twitter …

  4. Ritooon
    30 Mai 2012, 07h51

    Après il ne faut pas non plus tomber dans la censure et devenir comme la Chine où la liberté d’expression est à peine autorisée …

Quelque chose à ajouter ?

Ton adresse email ne sera pas affichée sur le site ! Les champs suivis d'un * sont obligatoires Wink

©2011 1fotech Krew ! Kawabunga !